Fernando Arrabal : Diferéncia entre versions

Fernando Arrabal Teràn es lo filh del pintre [[Fernando Arrabal Ruiz]] e de Carmen Teràn Gonzàlez.
Le 17 de julhet de 1936 al moment del ''pronunciamiento'' militar a l'origina de la Guèrra Civila Espanhola, lo seu paire demòrava fidèl a la Republica, e, en consequéncia, foguèt condemnat a mòrt per rebellion militari. Enseguida, la pena foguèt comudada en trenta ans de prison. Fernando Arrabal senior passèt per las prisons de Santi Espiritu a [[Melilla]], [[Monte Hacho]] a [[Ceuta]] (ont temptèt de se suicidar), [[Ciudad Rodrigo]] e [[Burgos]], fin finala, lo 4 de decembre de 1941, foguèt trasferit a l'espital de Burgos, supausat malaut mental. Le 29, Fernando Arrabal senior escapèt de l'espital en pijamà, defòra un mètre de nèu recobrava los camps. Jamai pus òm tenguèt novèlas d'el.
 
Arrabal a écrit : « Sans vouloir comparer l'incomparable, face à ces choses crépusculaires (et sans lien logique bien souvent) je pense fréquemment à un bouc émissaire : mon père. Le jour où a commencé la guerre incivile, il a été enfermé par 'ses compagnons compatissants' dans la salle des drapeaux d'une caserne de Melilla ; pour qu'il réfléchisse bien, car il risquait d'être condamné à mort pour rébellion militaire s'il ne se joignait pas au soulèvement (alzamiento). Au bout d'une heure le lieutenant Fernando Arrabal a appelé ses ex-camarades, déjà ! Pour leur dire qu'il n'avait pas besoin de réfléchir davantage. Grâce à cela aujourd'hui dois-je être témoin, exemple ou symbole, comme lui, de ce qu'il advient de plus essentiel? Moi qui ne suis qu'un exilé. Si on m'éloigne de mes bien-aimés chiffres, ce qui m'entoure me porte à la confusion, au désordre... sans ordonnance. Je ne veux pas être un bouc émissaire comme l'a été mon père, je ne veux qu'expirer vivant, quand Pan le voudra »
 
Pendant ce temps, la mère d'Arrabal, en 1936, était revenue à Ciudad Rodrigo, où elle installe Fernando tandis qu'elle va travailler à Burgos, alors capitale des Nationalistes et résidence du gouvernement du général Franco. En 1937 Fernando entre à l'école des Thérésiennes, jusqu'à ce que, en 1940, une fois terminée la Guerre Civile, sa mère aille vivre à Madrid, précisément au 17 rue de la Madera.
 
En 1941 fasiá sus estudis au Collègi des Escolapios de San Antón e mai tard a çò dels Escolapios de Getafe. A aquela epòca Arrabal legiguèt fòrça et menèt experiéncias, que mai tard li seràn utils.
15 226

cambiaments