Batalha de Vouillé : Diferéncia entre versions

pas cap de resumit de modificacion
Malgrat sas crentas, lo rei [[Alaric II]] engatjarà lo combat. Lo rescontre se ten dins la plana de [[Vouillé (Vinhana)|Volhèc]], près de Peitieus. Lo combat debuta tre l'alba, los cavalièrs visigòts emplegant benlèu sa tactica abituala facha de cargas successivas a las qualas los francs opausan un mur de [[Francisca (arma)|franciscas]].
 
Un terrible corps à corps commence, jusqu'à ce que le rei Alaric II siá tuat per Clovís en persona, qu'auriá aurait fondu sur lui au perilh de sa vida tre los primièrs instants de la lucha. Cet épisode n'est guère surprenant et est probablement conforme à la realitat, car Clovis es considerat pels [[cronica medievala|cronicaires]] contemporans ete ultérieursulteriors commecoma un redoutable guerrier, à l'imageimatge de son pèrepaire.
 
Coma per la [[batalha de Tolbiac]] contre los [[alamans]], cette mort apparaît comme un « jugement de Dieu »{{refnec}} e marca la desbranda dels visigòts, que fugisson cap al sud, emmenant avecamb euxeles [[Amalaric]], l'eritièr del reialme. L'infantariá [[Auvergnats|auvernhata]], aliada als visigòts e menada per [[Apollinari de Clarmont]], filh de [[Sidoine Apollinaire]], ne se rend pas, et se battra avec bravoure jusqu'au darrièr òme. En mitan de matinada, la batalha s'acava.
 
[[Gregòri de Tours]] rapòrtarapòrtèt dins son [[Istòria dels francs]] :<blockquote>" On vit marcher contre les Francs, avec une intrépidité étonnante, 10 000 ciutadans d'Auvèrnhe, ayant à leur tête lo fih del famòsfamós Sidoine Apollinaire. Le nouveau conquérant, Clovis, ne foguèt venceire que lorsqu'ilquora netrapèt trouvapas pluspus aucuncap Auvergnatauvernhàs pourpeour luili disputerdisputar la victoirevictòria [...]. " - '''''Histoire des Francs''''', [[Grégoire de Tours]]. Traduction Guizot. L. I, p. 104.</blockquote>Cette victoire ouvre pour Clovis la route du Midi. Il réussit dès [[508]] a conquistar [[Tolosa]], anciana capitala dels visigòts, puis temporairement [[Narbona|lo narbonés,]] qui sera repris par les Ostrogoths après l'échec du [[Siège d'Arles (507-508)|siège d'Arles]]. Il s'empare alors de l'[[histoire de l'Aquitaine|Aquitània]], de [[Gasconha]], de [[Lengadòc]] e de [[Lemosin]], ceçò quique s'acompanhaacompanhèt d'una dominacion franca toutetota relativerelativa sus [[Auvèrnhe]].
 
[[Provença]] es daissada aux soins dels aliats [[burgondis]], qui échoueront devant Arles, ce qui conviendra à Clovis, car les Burgondesburgondis enne resterontdemorèron affaiblisaflaquits ; leurson chefcap [[Gondebaud]] a vidévuejat son tresaur e perdut sos soldats.
Aquela batalha de Vouillé aura des conséquences lourdes : Clovis marquemarquèt d'uneuna empreinteemprenta durabledurabae leslas futuresfuturas frontièresfrontièras de la FranceFrança car ses successeurs, [[merovingians]], [[carolingians]] puispuèi [[capecians]], pourront se prévaloir d'une [[sobeiranetat]] mai o mens effective sursus desde territoiresterritòris constituant pus tard lo [[ducat d'Aquitània]] e lo comtat de [[Tolosa]].
 
Aquela batalha de Vouillé aura des conséquences lourdes : Clovis marque d'une empreinte durable les futures frontières de la France car ses successeurs, [[merovingians]], [[carolingians]] puis [[capecians]], pourront se prévaloir d'une [[sobeiranetat]] mai o mens effective sur des territoires constituant pus tard lo [[ducat d'Aquitània]] e lo comtat de [[Tolosa]].
 
En mai, tre 508, Clovis installa sa nòva capitala a [[París]], en luòc e plaça de [[Tournai]], trop excentrée par rapport aux nouvelles conquêtes.
61 533

cambiaments