Bèu-Soleu : Diferéncia entre versions

4 585 octets suprimits ,  fa 3 anys
→‎Geografia : supression Apertium
(→‎Geografia : supression Apertium)
==Geografia==
 
{{Apertium|fr...}}
Situada sus la conca en vessant que surplombe la principauté de [[Mónegue]], la vila de Bèusoleu a environat de la « [[Cap de Can]] » e dau [[Mont Agel]]. E mai se situada en territòri francés, la station forma pas amb [[Puja-Carlo]] qu'una sola aglomeracion, la municipalitat en essent [[Frontièra entre la França e Mónegue|limitrophe]] a la principauté de Mónegue.
 
La vegetacion es de tipe [[Flore mediterranèa|mediterranèu]], e s'i tròva plantas relativament escassi, coma la [[Nivéole|nivéole de Niça]], aital coma de fòrça polidas colònias de [[Euphorbe|euphorbes arborescentes]].
 
De nombroas traces archéologiqui e istoriqui i an èsser d'amassadas. Lo sieu estudi pòt pas èsser dissociada d'aqueli amassadas sul territòri actual de Mónegue e dei alentours, e que remontan ai epòcas [[Phéniciens|phénicienne]] de contunh [[Roma anciana|romaine]] (cf. Lo [[Trophée dels Alpes]] - Trophée de Auguste - a [[La Turbie]]). Sul quite territòri de la municipalitat de Bèusoleu, al luèc-dich dau Mont dei Mules (classificat [[Monument istoric (França)|monument istoric]]), s'anòta la presénça d'un [[oppidum]] en pèiras sequi generalament atribuit a las populacions [[celto-ligure]]s que vivián la region i a millenàrias. Quauqui teorias contradictòrias lèvan tanben la possibilitat de [[oppidum]] a vocacion de ramaderia, fòrça mai recenta. Dei registres realizats au principi dau sègle per investigadors monégasques an totun meses a jorn de li pigassas e de las poteries d'origina anciana.
 
Es totjorn que de las investigacions en l'archiu de la vila an mostrat (de trabalhs de J&eacute;r&eacute;my Taburchi e Geist en ''Archeam'') que lo attribution ai Romains de c&egrave;rtas vias, o que quitament cen que s'es trucat longtemps un tr&ograve;&ccedil; de la [[via h&eacute;racl&eacute;enne]], son ne fa bastiments recents en datant per li promi&egrave;<nowiki>ras dau {{XVIIIe s</nowiki>&egrave;gle}} e per la seguenta de la [[dintratz-doas-gu&egrave;rras]].
 
Dintratz d'inter&egrave;sses touristiques e realitat istorica, lu conflictes p&ograve;don de c&ograve;ps desbocar al &eacute;mergença de mythes urbans, coma es lo cas aquí.
 
{{Original|fr}}
Située sur le bassin versant qui surplombe la principauté de [[Monaco]], la ville de Bèusoleu est entourée de la « [[Tête de Chien]] » et du [[Mont Agel]]. Bien que située en territoire français, la station ne forme avec [[Monte-Carlo]] qu'une seule agglomération, la commune étant [[Frontière entre la France et Monaco|limitrophe]] à la principauté de Monaco.
 
La végétation est de type [[Flore méditerranéenne|méditerranéen]], et l'on y trouve des plantes relativement rares, comme la [[Nivéole|nivéole de Nice]], ainsi que de très belles colonies d'[[Euphorbe|euphorbes arborescentes]].
 
De nombreuses traces archéologiques et historiques y ont été trouvées. Leur étude ne peut être dissociée de celles trouvées sur le territoire actuel de Monaco et des alentours, et qui remontent aux époques [[Phéniciens|phénicienne]] puis [[Rome antique|romaine]] (cf. le [[Trophée des Alpes]] - Trophée d'Auguste - à [[La Turbie]]). Sur le territoire même de la commune de Bèusoleu, au lieu-dit du Mont des Mules (classé [[Monument historique (France)|monument historique]]), on note la présence d'un [[oppidum]] en pierres sèches généralement attribué aux populations [[celto-ligure]]s qui habitaient la région il y a des millénaires. Des théories contradictoires soulèvent aussi la possibilité d'[[oppidum]] à vocation d'élevage, beaucoup plus récente. Des fouilles réalisées au début du siècle par des chercheurs monégasques ont pourtant mis au jour des haches et des poteries d'origine ancienne.
 
Toujours est-il que des recherches dans les archives de la ville ont montré (travaux de Jérémy Taburchi et Geist dans ''Archeam'') que l'attribution aux Romains de certaines voies, ou que même ce que l'on a appelé longtemps un tronçon de la [[voie héracléenne]], sont en fait des constructions récentes datant pour les premières du {{XVIIIe siècle}} et pour la suivante de l'[[entre-deux-guerres]].
 
Entre intérêts touristiques et réalité historique, les conflits peuvent parfois aboutir à l'émergence de mythes urbains, comme c'est le cas ici.
 
 
==Istòria==
61 864

cambiaments