Lo Mur de Barrés : Diferéncia entre versions

adobament box, supression trad Apertium
m (Bot: Migrating 23 interwiki links, now provided by Wikidata on d:q630547 (translate me))
(adobament box, supression trad Apertium)
{{esbòs}}
{{Infobox Comuna de França
|nom=Lo Mur de Barrés
|carta=oc
|nom2=''Mur-de-Barrez''
| imatge=[[Imatge:Mur de Barrez aerien.jpg|290px]]
| descripcion=Vista aeriana.
| lògo=[[Imatge:cap|150px]]
|escut=[[Imatge:Blason ville fr Mur-de-Barrez (Aveyron).svg|60px]]
|escais=
|region={{Miègjorn-Pirenèus}}
|insee=12164
| sitweb={{officiel|http://www.murdebarrez.fr/}}}}
 
|cp=12600
'''Lo Mur de Barrés'''{{RepTopMP}} (''Mur-de-Barrez'' en [[francés]]) es una comuna de {{[[Roergue}}]] densdins lo departament d'{{[[Avairon}}]].
|cònsol=Joseph Chayrigues
|mandat=[[2008]]-[[2014]]
|gentilici=Barreziens (en [[francés]])
|longitud=2.66222222222
|latitud=44.8430555556
|alt mej=
|longitud=2.66222222222
|latitud=44.8430555556
|alt mini=653
|alt maxi=953
|km²=20.18
|}}
'''Lo Mur de Barrés'''{{RepTopMP}} (''Mur-de-Barrez'' en [[francés]]) es una comuna de {{Roergue}} dens lo departament d'{{Avairon}}.
 
==Geografia==
 
{{Apertium|fr}}
Mur-de-Barratz es çò cap de luòc de costat de Miègjorn-Pirenèus situat çò de mès al nòrd de la region.
Mur-de-Barratz a bastit al extremitat nòrd del scenari del Barratz a l'altitud de 800 mètres, entre los vallées del Goul a l'oèst e de la Bromme a l'èst.
Situat en lo sud del [[Massís central]] als confins del [[Rouergue]] (actual departament del [[Aveyron (departament)|Aveyron]]), Mur-de-Barratz es doncas tanben influit pels [[costum]]s, la [[cultura]] e la [[estructura]] de la [[Anautita-Auvergne]] (actual departament del [[Cantal (departament)|Cantal]]).
 
{{Original|fr}}
Lo Mur de Barrés est le chef lieu de canton de Midi-Pyrénées situé le plus au nord de la région.
Lo Mur de Barrés est construit à l’extrémité nord du plateau du Barrez à l'altitude de 800 mètres, entre les vallées du Goul à l'ouest et de la Bromme à l'est.
Situé dans le sud du [[Massif central]] aux confins du [[Rouergue]] (actuel département de l'[[Aveyron (département)|Aveyron]]), Lo Mur de Barrés est donc aussi influencé par les [[coutume]]s, la [[culture]] et l'[[architecture]] de la [[Haute-Auvergne]] (actuel département du [[Cantal (département)|Cantal]]).
 
 
==Istòria==
 
{{Apertium|fr}}
Un [[mas (bastiment)|mas]] carolingien a testificat en contrebas de l'actual luòc del Mur-de-Barratz. Un pichon bourg s'establís alavetz a proximitat. Mas l'abitat deviá, pichon a pichon, se desplaçar fins a la crête #que surplombait l'implantacion originelle.
 
Proprietat de las [[Lista de las vicomtes de Carlat|vicomtes de Carlat]], la vila #èsser a doas recuperacions entre las mans dels Angleses (en 1373 e 1418) en lo moment de la [[guèrra de #Cent Ans]] abans de patir lo assaut dels calvinistes de 1574 a 1590. #Çò que engendra la destruccion del castèl l'an 1620 sus òrdre de Richelieu, en tement que la fortalesa contribuissi pas a favorir l'expansion d'una rebellion contra lo reialme. La vila ofrissiá alavetz una cara mai lèu cossu : a las nombrosas fièras en atrasent de vendeires, négociants e paysans del Carladez, mas tanben de [[Rouergue]] e de Auvergne, s'apondián las activitats ligadas a la preséncia d'un cèrt nombre d'institucions religiosas e d'una pichona borgesiá locala d'avocats e de notaires.
 
En 1643, los [[Familha Grimaldi|Grimaldi]] de Mónegue #recebre de [[Louis XIV de França|Louis XIV]] lo comtat de [[Carladès|Carladez]] #que demorarà la siá proprietat fins a la siá confiscation l'an 1789.
 
Dos ans mai tard, en 1791, lo debat #far rabia entre las tenants d'un rattachement del Barratz (part meridionala del Carladez) al nòu departament del [[Cantal (departament)|Cantal]], o plan a aquel del [[Aveyron (departament)|Aveyron]]. Es la posicion dels deputats Lambel e Bô #que la #emportar, a saber lo rattachement al Aveyron : lo ancienneté dels ligams tissés amb Rodez, la dificultat d'accedir a [[Aurillac]], la competéncia, a {{la s-|XVIII|e}}, de [[Villefranche-de-Rouergue]] en matèria politica e financièra an jogat en aquela decision. #Venir cap de-luòc de [[district de Mur-de-Barratz|district]] de [[1790]] a [[1800]].
 
Lo 12 de junh de 1933, lo president de la Republica, [[Albert Lebrun]], es vengut a Mur de Barratz per inaugurar lo [[barrage de Sarrans]], e la fabrica sosterranha del Brezou. A #èsser recebut a Mur de Barratz per Senhor Delmas, cònsol de Mur de Barratz, e pel Mètge Adrien Viguier, conselhièr general del costat de Mur de Barratz.
 
Lo dijòus 1er en julhet 2010, lo President de la Republica, [[Nicolas Sarkozy]], es vengut en [[Carladez]]. Après aver-i visitat l'espleitacion agricòla de Sarrans, que # Alain Durand e la siá esposa practican la ramaderia de [[Aubrac (raça bovina)|vacas Aubrac]], a costat de Albinhac, lo President es vengut prene un bain de multitud sul luòc de Mur de Barratz abans de dinnar en companhiá de la brigada de Gendarmerie a [http://www.aubergedubarrez.com/ la Auberge del Barratz].
 
{{Original|fr}}
Un [[mas (construction)|mas]] carolingien est attesté en contrebas de l'actuel site du Mur-de-Barrez. Un petit bourg s'établit alors à proximité. Mais l'habitat devait, petit à petit, se déplacer jusqu'à la crête qui surplombait l'implantation originelle.
 
Propriété des [[Liste des vicomtes de Carlat|vicomtes de Carlat]], la cité fut à deux reprises entre les mains des Anglais (en 1373 et 1418) lors de la [[guerre de Cent Ans]] avant de subir l'assaut des calvinistes de 1574 à 1590. Ce qui engendra la destruction du château en 1620 sur ordre de Richelieu, craignant que la forteresse ne contribue à favoriser l'expansion d'une rébellion contre le royaume. La ville offrait alors un visage plutôt cossu : aux nombreuses foires attirant marchands, négociants et paysans du Carladez, mais aussi de [[Rouergue]] et d'Auvergne, s'ajoutaient les activités liées à la présence d'un certain nombre d'institutions religieuses et d'une petite bourgeoisie locale d'avocats et de notaires.
 
En 1643, les [[Famille Grimaldi|Grimaldi]] de Monaco reçurent de [[Louis XIV de France|Louis XIV]] la comté de [[Carladès|Carladez]] qui restera leur propriété jusqu'à sa confiscation en 1789.
 
Deux ans plus tard, en 1791, le débat fit rage entre les tenants d'un rattachement du Barrez (partie méridionale du Carladez) au nouveau département du [[Cantal (département)|Cantal]], ou bien à celui de l'[[Aveyron (département)|Aveyron]]. C'est la position des députés Lambel et Bô qui l'emporta, à savoir le rattachement à l'Aveyron : l'ancienneté des liens tissés avec Rodez, la difficulté d'accéder à [[Aurillac]], la compétence, au {{s-|XVIII|e}}, de [[Villefranche-de-Rouergue]] en matière politique et financière ont joué dans cette décision. Elle devint chef-lieu de [[district de Mur-de-Barrez|district]] de [[1790]] à [[1800]].
 
Le 12 juin 1933, le président de la République, [[Albert Lebrun]], est venu à Mur de Barrez pour inaugurer le [[barrage de Sarrans]], et l'usine souterraine du Brezou. Il a été reçu à Mur de Barrez par Monsieur Delmas, maire de Mur de Barrez, et par le Docteur Adrien Viguier, conseiller général du canton de Mur de Barrez.
 
Le jeudi 1er juillet 2010, le Président de la République, [[Nicolas Sarkozy]], est venu en [[Carladez]]. Après avoir visité l'exploitation agricole de Sarrans, dans laquelle Alain Durand et son épouse pratiquent l'élevage de [[Aubrac (race bovine)|vaches Aubrac]], à côté d'Albinhac, le Président est venu prendre un bain de foule sur la place de Mur de Barrez avant de déjeuner en compagnie de la brigade de Gendarmerie à [http://www.aubergedubarrez.com/ l'Auberge du Barrez].
 
 
61 812

cambiaments